CIRID


CENTRE INDÉPENDANT DE RECHERCHES ET D'INITIATIVES POUR LE DIALOGUE
Institution bénéficiant d'un statut consultatif spécial auprès de l'ECOSOC ( Nations Unies)

Déclaration du CIRID à la 17ème session du Conseil des Droits de l'homme, le 16 juin 2011

Déclaration du CIRID à la 20ème session du Conseil des Droits de l’homme, le 27 juin 2012

Le Cirid et ses partenaires africains encouragent la communauté internationale à engager sans tarder un dialogue sur les migrations africaines

Ils étaient nombreux ce jeudi, 17 septembre, à la 12ème session du Conseil des Droits de l'Homme, à apprécier la déclaration présentée par le Cirid et ses partenaires de la société civile internationale africaine de Genève au point 3 de l'ordre du jour concernant les migrants africains faisant l'objet de mesures de détention dans des camps où certains de leurs droits attirent des regards souvent inquiets. AVVRAM (Assistance for Voluntary Return & Reintegration of African Migrants), Espace Afrique international, Réseau de formation et de recherches sur les migrations Africaines et le Cirid (Reformaf) estiment en effet que le temps d'un dialogue direct, inclusif, participatif, transparent et axé sur les réalités du terrain est arrivé. (Lire le compte rendu fait par le Service de l'information de l'ONUG)

Les drames qui se répètent ces derniers jours et la montée des inquiétudes justifient qu'une action urgente soit entamée sans tarder. Les quatre organisations proposent que les gouvernements d'accueil, ensemble avec les gouvernements des pays d'origine des migrants engagent ce dialogue avec les migrants eux-mêmes, de manière à ce que pour que celui-ci soit une affaire d'opinion publique. (Lire les détails en cliquant sur le texte de notre déclaration en français ou en anglais).

Sous la houlette du CIRID: le concours littéraire Janusz Korczak de l’Université du Burundi.

Après Jean-Claude Barakamfitiye, reçu en juillet dernier à l'Université de Sion en Suisse, qui sera le prochain lauréat pour le Luxembourg durant l’été 2010 ?

Le CIRID vient de rappeler ce mercredi, 11 novembre par un communiqué diffusé ce même jour via son Bureau Afrique de Bujumbura, que l’édition 2009-2010 du Prix Janusz Korczak, récompensant la meilleure œuvre littéraire rédigée sur le thème des droits de l’enfant par un jeune de l’Université du Burundi sera clos le 31 décembre prochain. Cette action est conduite en partenariat avec l’Association suisse des amis du Dr Janusz Korzcak et de diverses autres institutions. (Pour plus d’informations, voir www.aidh.org/korczak et www.korczak.ch ).

Il s’agit de l’étape ultime devant mener vers la désignation du lauréat qui bénéficiera d’une formation à l’Université d’été du Luxembourg durant les prochaines grandes vacances.

Cette année, c’est un finaliste de la faculté de Droit, M. Jean Claude Barakamfitiye, visible sur la photo, prononçant un discours de remerciement et qui, il y a cinq mois a été accueilli par l’Institut International des droits de l’Enfant et par l’Université de Sion.

Ce prix bénéficie du soutien des autorités valaisannes et de bien d’autres partenaires en Suisse et au Luxembourg. A Bujumbura, le Comité de sélection est présidé par le représentant de l’Unesco, en liens étroits avec l’Unicef, l’Université du Burundi et les différents ministères concernés (Enseignement supérieur, Jeunesse et Culture).

Il a été créé à Bujumbura en juillet 2007 suite à une mission réalisée conjointement par le Cirid et l’association suisse des amis du Dr Janusz Korzak, l’institution partenaire de Genève. Détails, www.aidh.org/korczak et www.korczak.ch )

Contacts

BP: 5444 Mutanga( campus), Bujumbura ( Burundi) - Tél : 257 78 834 090

E-mail: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. // Web: www.aidh.org/korczak

Column 1 info here

Column 1 info here

Lire l'article, source Bulletin du CCIG, juillet 2007

Après une évaluation concluante, le Projet « Boulangeries du peuple » veut réaliser son expansion au centre du Burundi

Depuis 2006, ce projet aura déjà bénéficié à 44 femmes veuves ou filles cheffes de ménage de la commune rurale de Gitega sous la forme d’une AGR (Activité Génératrice de Revenus). Au début de ce mois, au terme d’une évaluation effectué sur mandat du comité directeur du Cirid par notre collaborateur Jean Claude Barakamfitiye, lauréat du Prix Janusz Korczak Burundi 2009, le Projet va aborder la phase II de son expansion auprès d’une cinquantaine de femmes veuves ou filles cheffes de ménage des communes Kiganda et Rutegama, province Muramvya.

D’ici à la fin de ce mois d’octobre 2009, tous les contacts utiles permettant sur le plan administratif local à poser les bases de ce projet devront être réalisés. Ceci grâce à la générosité ainsi qu’au bénévolat des membres du Cirid.

Le Cirid, au travers son Bureau d’auto-développement communautaire (BADC) rénové, qui rouvre ses portes ces tout prochains jours dans la commune de Kiganda, espère aller plus loin prochainement en organisant les premiers ateliers de formation prévus dans le cadre de ce projet.

Le Président du Cirid s’exprime dans « Les Afriques », le journal de la finance africaine. Il pointe le doigt sur les frontières artificielles de Berlin 1885.

Dans le N°92 du 8 au 14 octobre 2009, le journaliste, écrivain et diplomate se prononce dans une longue interview sur la géopolitique des conflits et de leur genèse en Afrique des Grands lacs en estimant que le moment de crever l’abcès sur les éléments révélateurs et évidents d’une nouvelle donne est arrivé.

Il analyse aussi cette donne dans la perspective des prochaines échéances politiques au Burundi et du rôle que ce pays devrait jouer sur la scène régionale, malgré le statu quo et le black-out « stratégisés » par de vieilles cartes qui s’effondrent. Repris par plusieurs websites, notamment www.arib.info, www.burunditribune.com, www.google.actualite.com, on peut lire cet article en format pdf  en cliquant sur le lien choisi ici.

L’importance du partenariat public-privé-société civile face aux nouveaux enjeux de la gouvernance mondiale, de la paix et de la lutte contre la pauvreté.

Séjournant au Sénégal, à la mi-avril dernier, le Président du Cirid en tournée internationale pour présenter son agenda 2011-2012, a annoncé le nom du lauréat du Prix ADD (Afrique Développement Durable) décerné au Cheik Amar, PDG du Holding TSE Afrique.

M. Déo Hakizimana, le fondateur de l’organisation a aussi présenté au Ministre d’Etat sénégalais chargé des Affaires Étrangères, Me Madické Niang, le Représentant du tout nouveau bureau Cirid de Dakar, El Hadji Malick Mbaye. Celui-ci aura la tâche de relayer les efforts faits par l’organisation à travers ses structures à Genève (siège central), Bujumbura (Bureau Afrique des Grands Lacs), Nairobi (Antenne pour l’Afrique de l’Est), ciblant son action sur trois thématiques clés : la consolidation de la paix, les migrations et le développement durable en faveur de pays sortant de graves conflits.

Nos motivations

Le monde est témoin aujourd’hui de bouleversements politiques majeurs en Afrique, qui réalisent des répercutions sur un plan international incontestable. Nombre de ces bouleversements semblent d’ailleurs surprendre les analystes traditionnels, y compris parmi les experts de la géopolitique dans différents laboratoires d’étude.

Et malgré la tendance des médias à privilégier leurs regards sur l’émergence de nouvelles guerres ou catastrophes, qui mettent en péril les progrès accomplis en matière de consolidation de la démocratie et de la paix, nous assistons en même temps à des réalisations concrètes, qui échappent à l’attention de l’opinion publique.

Ces réalisations peuvent émaner des programmes appliqués, par exemple, dans la lutte que mènent dans la modestie et la discrétion, nombre d’entrepreneurs du secteur privé en partenariat avec les pouvoirs publics et la société civile, celle des femmes et des jeunes notamment, faisant reculer les ravages de la pauvreté ou proposant des solutions inédites face à des défis aussi majeurs que celui des migrations.

Parce que l’Afrique vit, veut et peut gagne

Que faire pour accroître les capacités de compréhension de telles situations et promouvoir ainsi la visibilité des initiatives qui gagnent en faveur d’une Afrique visionnaire ?

C’est la question à laquelle le CIRID et ses partenaires s’efforcent de répondre depuis plus de dix ans à travers ses désormais traditionnelles « Journées de dialogue Suisse-Afrique » organisées depuis une quinzaine d’années à travers la « Genève internationale » et son Programme de Formation Permanente des Cadres (PFPC), appelé à prendre cette année un nouvel envol.

Notre agenda 2011-2012

Fort de cet acquis, le CIRID lance son plan d’action 2011-2012, qui culmine sur la réalisation d’un Forum international, dédié, durant les prochains mois, à la promotion des investissements économiques dans un contexte de consolidation de la paix en Afrique et des initiatives liées au développement durable.

Evénement unique en son genre, ce forum est appelé à devenir un exercice annuel, constituant une opportunité de prestige, qui aide à valoriser le savoir faire des Africains, y compris ceux de la diaspora désireuse de soutenir les économies émergentes du continent.

Pour en dire plus, le Président du Cirid lors d’un récent séjour à Dakar, a tenu une réunion technique de travail qui a été suivie d’un dialogue avec la presse à l’occasion du lancement à Dakar de l’antenne Cirid pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre que va diriger M. El Hadji Malick Mbaye (à droite).

Le Cirid a annoncé en même temps le lancement du Prix Afrique Développement Durable qui sera décerné à Genève au Cheik Amar, PDG du Holding TSE, récompensé pour son mérite dans le développement du secteur agricole au Sénégal et pour la création d’emplois jeunes, qui contribuent ainsi à diminuer le nombre de victimes potentielles de la migration clandestine.

La cérémonie attendue aura lieu le 3 juin 2011 lors des Journées de dialogue Suisse Afrique, 8ème édition, qui va de pair avec le Programme de formation permanente des cadres.